Plastiques – Evaluation de l’action des micro-organismes

 

Domaine d’application

La norme internationale ISO 846 prescrit des méthodes pour la détermination de la biodétérioration des plastiques lorsque ceux-ci sont exposés à l’action des champignons et des bactéries et à celle des micro-organismes vivant dans le sol.

Elle n’a pas pour but de déterminer la biodégradabilité des plastiques.

Le type et l’ampleur de la détérioration engendrée peuvent être déterminés :

      • Par un examen visuel, et/ou
      • A partir des variations de masse, et/ou
      • A partir des variations d’autres propriétés physiques


Les essais sont applicables à tous les produits fabriqués en matériaux plastiques ayant une surface plane, à l’exception des matériaux poreux (tels que les mousses plastiques)


Principe

L’essai consiste à exposer des éprouvettes de plastique à l’action de souches déterminées de champignons et de bactéries (ou à l’action d’un sol microbiologiquement actif dans le cas de l’essai par enfouissement dans le sol) pendant des durées spécifiées et dans des conditions déterminées de température et d’humidité.

A la fin de l’exposition et avant et/ou après nettoyage, les éprouvettes font l’objet d’une estimation par examen visuel et/ou par détermination des variations de masse ou d’autres propriétés physiques.

 

Méthodes d’essai

La norme internationale ISO 846 décrit plusieurs méthodes pour déterminer la biodétérioration des plastiques :

      • Méthode A : Résistance aux champignons par essai de croissance fongique

      • Méthodes B et B’ : Résistance aux champignons par détermination des effets fongistatiques

      • Méthode C : Résistance aux bactéries

      • Méthode D : Résistance à un sol microbiologiquement actif par essai d’enfouissement dans le sol

 

CETIM-CERMAT
21, rue de Chemnitz
BP 2278 - 68068 Mulhouse Cedex
Tél : 03 89 32 72 20 - Fax : 03 89 59 97 87