Peintures et vernis – Méthode d’essai en laboratoire permettant de déterminer l’efficacité des préservateurs du feuil d’un revêtement contre les algues

 

Domaine d’application

La norme européenne NF EN 15458 spécifie une méthode d’essai en laboratoire permettant de déterminer l’efficacité biocide/biostatique de substances actives individuelles (ou combinaisons de ces substances) utilisées dans les préservateurs du feuil d’un revêtement (peintures et vernis) contre la prolifération d’algues.

Cette méthode d’essai concerne uniquement les substances actives utilisées pour la protection du feuil dans les peintures pour bois et pour maçonnerie.

Elle ne s’applique pas aux peintures marines et ne concerne pas les substances actives utilisées pour la protection du substrat.

 

Principe

Pour déterminer l’efficacité algicide des préservateurs du feuil d’un revêtement, le revêtement est appliqué sur un substrat conditionné (conformément à la norme EN 23270), placé sur une surface d’agar-agar, ensemencé par une suspension d’algues de référence, puis incubé pendant une certaine période dans des conditions appropriées à la prolifération d’algues.

L’ampleur avec laquelle les algues ont proliféré sur la surface revêtue de l’éprouvette après incubation permet de tirer des conclusions quant à l’efficacité algicide des préservateurs du feuil du revêtement testé.

La méthode décrite dans la norme européenne EN 15458 est une méthode semi-quantitative, comparative entre les revêtements avec et sans préservateurs du feuil.



CETIM-CERMAT
21, rue de Chemnitz
BP 2278 - 68068 Mulhouse Cedex
Tél : 03 89 32 72 20 - Fax : 03 89 59 97 87